Tous les mois Découvre une sélection de Fanzine extraite de l’immensité de la brochure libre

Il y’en as des milliers, du bon et du moins bien fait,
plein de choses chouettes à aller chercher

Cosmo tourne ses projo sur certains d’entre eux,
un Fanzine est un objet de partage et diffusion allant de la revue fantasque au tuto pirate en passant par une brochure de tout ce qui passe par la tête des auteurs potentiels

On les trouve sur des comptoirs de lieux, la table basse de l’asso ou dans les toilettes des copains…

C’est la presse papier de mr et mme tout le monde

Le bureau des nanolutins section maintenance et relai fanzine t’en sélectionne et les affiche.


Armer la sobriété : l’anarchie sauvage contre la culture de l’intoxication

Extraits:

 » On nous incitait à boire, moi comme les autres, et quand les vacances furent finies, nous avons tous titubé et nous sommes vautré dans nos souillures et apitoiements, nous avons inspiré profondément et nous sommes partis travailler

….La culture de l’intoxication fournit un environnement social normalisé pour une fuite toxique…

…Les lubrifiants sociaux comme l’alcool ou autres substances altérant la conscience fournissent un relâchement temporaire de la tension et des sentiments, du fait de la captivité de la répression émotionnelle…. »

OUCH: A LIRE!!
Sa fais du bien la ou sa fais mal
Une quantité de punchline! des tirs bien placé dans une détresse invisible ou plutôt masqué d’un jovial mais toxique conformisme

les nanolutins

La nef des fous

extrait

« Le bateau atteignant des latitudes de plus en plus élevées, les passagers et l’équipage étaient de moins en moins à l’aise. Ils commencèrent à se quereller et à se plaindre de leurs conditions de vie. »

Un petit voyage dans les seum qui s’entrelacent et durcissent les fondements de la dispersion des luttes
Très actuel,
Miroir criant pour bateau en détresse

Les nanolutins

Entre désir gay et imitation hétéro
Une réflexion queer sur le sexe gay

extrait

« Ça parle de cul.
Ça parle de sexe gay.
Ça parle d’hétéronormatisme.
Ça parle d’enculés qui s’enculent.
Ça parle de sodomie, de top et de bottom.

Ça parle de domination, de masculinité, et de leur érotisation.

Est-ce parce qu’on est gay qu’on en a nécessairement fini avec les dynamiques sexuelles hétéro ? »

entendre parler les autres des autres plutôt que de parler d’eux à leur place,
y découvrir ses échos ses différences
avancer ensemble
et les autres ne sont plus les autres,
nous sommes semblables

les nanolutins

Sa t’as plu? t’en veux plus?
t’en as fais toi même et souhaite les partager

c’est la bas Qu’On peut tous les trouver,
l’infini du Fanzine dans une bibliothèque géante et gratuite
à laquelle tu peux participer
amazing


Archéologie de la sélection


Les espaces « safes » nous font violence?: DL

Lettres d’un.e anonyme à un.e autre anonyme: DL

Comment ne pas être relou à une fête…: DL


Non-sco
Recueil de citations contre l’école et la logique scolaire: DL

Le problème avec la polynormativité: DL

Carnaval, la fête qui retourne tout: DL